Le coeur vert

J'ai tout sauf la main verte, mais par contre j'aime l'idée d'avoir un peu de nature sur mon balcon. Alors il y a six mois, on est partis avec Rajli dans une jolie pépinière sur Trek Jdida. Un joli petit univers de verdure, avec toutes sortes de plantes qui donnent envie. En total ignorants du jardinage, on a opté pour des plantes très faciles à entretenir et qui ont besoin de chaleur. Cinq pots et cinq plantes vertes plus tard, nous étions de retour pour habiller notre jolie terrasse. 

Nos trouvailles se sont constituées de : 2 plantes grasses, un Oiseau du Paradis, des brins de lavande et de romarin et un schefflera panaché. Bilan six mois plus tard : l'une des plantes grasses est morte (j'avoue, il faut le faire pour faire crever une plante grasse), mais notre oiseau du paradis vient tout juste de pointer le bout de son nez et il est magnifique, le schefflera et la deuxième plante grasse ont très bien poussé et lavande/romarin sont toujours là mais n'ont pas super bien pris. 


Côté entretien, rien de plus simple, arroser une fois par semaine ou une fois tous les 15 jours selon l'exposition au soleil, et régulièrement débarrasser les pots des mauvaises herbes et des feuilles séchées. J'avoue avoir quand même pris conseil auprès de ma soeur qui a un diplôme de maraîchère et pépiniériste (ça se dit ? En tous cas, un truc en rapport avec tout ce qui touche au fleurs, aux plantes et à l'agriculture !) qui a pu nous orienter vers les plantes grasses, qui vivent de soleil et de terre aride et ne sont pas très compliqués à faire pousser. Notre petit chouchou est quand même l'Oiseau du Paradis, on y croyait plus et voilà qu'il naît soudainement, tellement beau avec ses grands becs violet et orange, un ravissement, une surprise inattendue au détour d'un matin. Le plus beau fut de l'observer s'ouvrir, on a eu la chance d'être à la maison les trois jours de son éclosion et de suivre l'avancement, c'est vraiment splendide !

Ajouter une touche verte à son chez-soi c'est non seulement bon pour l'air que nous respirons, mais aussi pour le moral, conserver un lien avec la nature a un pouvoir très puissant sur notre psychique. Et, chose qui m'a vraiment surprise car je suis plutôt du genre impatiente qui veut tout tout de suite, avoir une plante nous apprend à apprécier la patience. Au début on est tout feu tout flamme, on a hâte d'assister à l'éclosion des fleurs ou à la poussée des tiges, puis on se décourage un peu, on y croit plus trop mais on continue quand même, et puis un jour on réalise que ça et là de nouvelles tiges apparaissent, et alors on revient chaque soir vérifier si elles ont poussé, on les suit, on les cajole, et on est heureux :) 

Prendre plaisir à participer à cette lente évolution, c'est une véritable surprise pour moi et un vrai ravissement. Je vous recommande de tenter, même avec une seule plante, et même si comme moi vous étiez convaincue d'être la pire jardinière existante ; l'essentiel n'est pas d'avoir la main verte, mais plutôt de se colorer le cœur de cette jolie couleur... :)



Gawria Aromatisée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire