Orange, Rif et Perle Bleue : osez l'Oriental


Encore un nouveau mois d'été, encore quelques jours à remplir de congés, encore un peu de répit avant la rentrée, encore un peu de soleil à emmagasiner, encore un peu de rêves à réaliser, encore un peu de souvenirs à fabriquer, encore quelques valises à trimbaler, encore une dose d'instants à ne pas travailler.

Une proposition de #roadtrip ? Cette fois, direction l'Oriental, cette région du nord-est du Maroc, à la frontière avec l'Algérie. L'idéal est d'avoir une semaine devant soi pour en profiter au maximum et ne pas ressentir le long trajet. En partant à 3h36 du matin de Casablanca avec Beija, on a profité du lever du soleil sur un autoroute vide, un petit déjeuner à la station de Fès, et une sensation de Go Fast gentil entre Casablanca et Oujda :)

La ville d'Oujda, que nous avons visitée le lendemain, est un petit coup de coeur pour tous les deux. Oubliez les bâtiments administratifs vieillots et antipathiques de Casablanca, souriez aux constructions modernes, répondant aux normes architecturales colossales et artisanales marocaines : à Oujda, les préfectures de police ressemblent à des palaces et les Moqataa à des musées d'art marocain. Bref, je suis fan. Vagabondez dans la ville au rythme des places modernes, des grandes fontaines et des immenses parvis bordés de cafés ; ou encore ces mosquées majestueuses qui s'élèvent ça et là, et puis la Madina, avec ses portes superbes qui vous transportent dans le Maroc d'un autre temps. La madina est très agréable, on y trouve tout, on y fait des bonnes affaires et on y croise tout plein de personnages. Sortez de la madina par Bab Sidi Abdelwahab, et débouchez sur cette immense place pavée entourée d'échoppes clignotantes, une sorte de mini-réplique de Jemâa el Fnaa à la Oujdie. 

Enfin, longez la madina en passant par le petit parc qui jouxte l'ancienne ville, et ne ratez pas cette étrange sculpture d'une jarre qui déverse son eau pendue dans les airs ! Assez impressionnant :) En face, entrez dans Dar Sebti pour admirer cette ancienne école musulmane à l'intérieur hyper travaillé. Finissez votre escapade oujdie par un petit tour au Souk Melilla, vous y ferez de chouettes affaires dans un cadre super agréable. A vos maps !

Sortis de cette sympathique ville de l'Oriental qui nous réserva un bel accueil, dirigeons-nous maintenant vers Saïdia. La "Perle de la Méditérannée" à la marocaine, cette station balnéaire qui fait tant rêver les touristes en quête de rêve sur des brochures d'agences de voyage. Je l'avoue tout de même, je ne suis pas tombée amoureuse du coin comme j'ai pu l'être de d'autres merveilles de ce pays ; mais l'endroit est superbe, et sans doute cela dépend plus des goûts personnels que d'un jugement objectif. Saïdia et sa plage, Saïdia et ses résidences secondaires, ses hôtels, ses appartements. La marina est un peu éloignée de la petite ville, et offre des dizaines de kilomètres de plage magnifiques aux baigneurs en quête de soleil. Petit plus pour les virées solitaires en bord de mer, à l'heure où tout le monde est rentré, et que le soleil se couche sur cette eau infinie... 

La petite ville de Saïdia ne manque pas de charmes non plus. Sa corniche est belle, pleine de cafés offrant une super vue sur la mer, de vendeurs de pipa-zr3a-cocow, tranquille et toute mignonne. Il paraît qu'il y a aussi une jolie madina et un souk à visiter, et on s'est amusés à tourner un peu dans les ruelles de la ville et ma foi c'est un endroit plutôt agréable ! C'est vrai qu'en haute saison ça doit être une autre histoire, mais en mai c'était parfait ! 


Et puis il y a la région de l'Oriental, qu'on a effleurée un petit peu moins loin d'avoir totalement visitée cela va de soi. Berkane et son orange géante qu'on était heureux de voir enfin, et puis surtout ce trajet dans les Beni Snassen, ces montagnes du Rif aux magnifiques panoramas, cette petite bourgade montagnarde aux allures d'Ifrane, et ces infinies routes qui tracent à travers les plaines, entre Oujda et Berkane. Magnifique échappée qui nous fit voir du pays, un ben endroit à découvrir. Il y a aussi des grottes et des randonnées à gogo pour celles et ceux qui auraient le temps, nous n'avons pas eu la chance de pouvoir tout faire mais les départs de sentiers que nous avons croisés semblaient plutôt alléchants. Enfin, Saïdia borde l'Algérie, et c'est donc une petite expérience que de voir la frontière physique entre ces deux pays, malheureusement trop ennemis alors qu'ils partagent tant. 

S'il y a UNE chose que vous ne devez ABSOLUMENT pas manquer en allant dans cette région, c'est le poisson de Ras-el-Ma ! A une vingtaine de kilomètres de Saïdia, offrez-vous le meilleur poisson que vous n'avez jamais mangé dans un décor de rêve : avant le village de Ras el Ma, tout en haut de la "montagne", surplombant une falaise au bord de la route, arrêtez-vous dans ce restaurant "Cap Kamkum el Baze", vous ne le regretterez pas. Je n'ai jamais, ni même Rajli, mangé de poisson aussi délicieux et aussi délicieusement assaisonné. O bonheur du Palais ! 

Et puis, si le cœur vous en dit, prenez la route encore jusqu'à Nador. Un petit café en terrasse, un petit tour au souk Oulad Mimoun, et retournez-vous une fois sortis de la ville pour l'observer d'un peu plus loin, elle est belle à voir avec ses buildings de bord de mer et sa corniche en pleine rénovation. Poursuivez la nationale en direction de... Melilla. Il faut mettre de côté votre impatience quand vous passerez la douane, surtout côté marocain même si cela me fait mal de le dire, et ensuite visiter la petite enclave, même s'il y trône cette odeur de colonialisme et de schisme total avec le Maroc. On est clairement plus chez nous, et même si la ville a de beaux atouts, de superbes parcs, une vieille ville fortifiée à ne pas rater avec une vue splendide, et d'adorables restaurants où l'on y mange terriblement bien. 

Le clou du séjour sera cette virée que vous ferez jusqu'au Cap des 3 Fourches... Là, ce sera dépaysant, époustouflant, majestueux, inoubliable... ! Une route mène de Melilla à la pointe d'une avancée de terre dans la mer. Une sorte de presque-île dont les côtés se rétrécissent au fur et à mesure du parcours, pour arriver à un moment où vous roulerez avec à votre gauche et à votre droite avec des falaises et...la mer. Un moment hors du temps que vous souhaite de vivre, une route spectaculaire à flanc de côteau. Mon grand regret -Rajli pardonne-moi d'insister si tu lis ça- est de n'avoir pu aller au bout, faute de temps et d'informations. Mais paraît-il, le bout du Cap des 3 fourches est encore plus beau et renversant que la route, qui l'est déjà énormément ! Le plein d'images, de petites criques isolées, de petits villages de pêcheurs, de paysages à tomber... voilà ce qui vous attend si vous vous y rendez. Ne manquez pas cet endroit, classé parmi les plus beaux du pays...

D'innombrables autres lieux sont à découvrir dans la région, n'hésitez pas à partager vos propres plans ! Et si vous avez l'occasion, offrez-vous cette échappée orientale, vous ne l'oublierez pas de si tôt :) Voilà, entre notre trip dans le Nord et cette virée orientale, la boucle méditerranéenne du Maroc est presque bouclée...


Gawria Aromatisée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire