Essaouira et ses alentours : votre prochain séjour

Le week-end prochain, nous serons nombreux à faire le pont, comme on dit. A tendre les bras de Jeudi assez loin pour attraper ceux de Samedi, et ainsi passer au-dessus du vendredi. En somme, se faire quatre jours de vacances en en déposant un seul. Le bonheur.

Quatre jours, c'est le timing idéal pour cette petite excursion que je vous recommande. Destination : Essaouira. Mais attention, si la magnifique cité de Mogador est au programme, ce n'est pas en son sein que vous logerez : c'est dans l'arrière-pays, là où les vents si connus de la ville ne s'engouffrent pas, là où soleil, piscines et ksars de charme se disputent vos faveurs. Bienvenue dans votre escapade de rêve.



Prenez la route jeudi matin assez tôt, pour éviter les embouteillages au départ de Casablanca et au contournement de Marrakech. Profitez du magnifique paysage qui s'offre à vous une fois sortis de Marrakech et de l'autoroute, traversez Chichaoua et puis les salines et ne ratez pas les innombrables fermes de pierre qui s'étalent sur ces terres rocailleuses, ça et là, sous une écrasante chaleur. Juste avant l'arrivée sur Essaouira, après avoir dépassé le village de Ounagha, tournez à gauche, et longez ces kilomètres en pleine campagne, laissant vos yeux contempler les ksars somptueuses, ces palais de pierre qui défileront au fur et à mesure de votre avancée dans les terres. Cet arrière-pays est un paradis caché, que l'on ne soupçonne pas tant on fonce toujours droit sur Essaouira. Les gens du pays, eux, ne l'ont pas raté, et les ksars touristiques ne cessent de se développer. Une fois que vous traverserez un mini oued souvent asséché, tournez à nouveau à gauche et enfoncez-vous plus encore dans cette magnifique campagne aux odeurs d'argan. Au bout de quelques minutes, près du village de Bouzouma, vous trouverez indiqué le Riad Titima, magnifique auberge dans laquelle nous avons logé. Mais de nombreuses autres toutes plus belles les unes que les autres vous proposeront j'en suis certaine un tout aussi bel accueil.

Le Riad Titima se compose d'une dizaine de chambres, dont deux appartements privés un peu à l'écart dans le jardin, des chambres spacieuses dans un style artisanal marocain comme je l'aime (les salles de bains surtout sont à tomber !), et d'une piscine très mignonne en forme de porte, l'harmonie du lieu. Les gérants sont hyper accueillants, et l'ambiance est calme et sereine. Et puis il y a une grande terrasse sur laquelle il faut absolument se poser, le soir, quand la nuit arrive, et écouter les bruits de la campagne tout autour : les animaux, les enfants, les gens, les insectes, le vent... C'est du bonheur à l'état pur. Et puis laisser son regard vagabonder dans l'immensité de la plaine, au-delà des ksars, des fermes et des arganiers.



Justement, les arganiers. Le lendemain, vous devrez absolument vous motiver pour faire une petite randonnée que le gérant saura vous indiquer, ce n'est pas grand chose, un petit tour dans la forêt d'arganiers qui entoure le riad. Un tour qui peut prendre une petite heure si vous marchez normalement, ou bien deux heures si vous prenez le temps de flâner et de profiter de l'instant. Quelle échappée superbe... Une coopérative d'argan, un petit garçon et ses centaines de chèvres qui grimpaient aux arganiers dans tous les sens, un groupe d'enfants qui sortaient de l'école pour accueillir leur maîtresse en reine, du calme, de la sérénité, un joli point de vue et de magnifiques sentiers et paysages. A faire ! En rentrant, vous passerez l'après-midi à profiter de la piscine en écoutant la playlist éclectique des propriétaires, juste ce qu'il faut pour se baigner avec du Buena Vista Social Club en fond. Le Rêve.

Le lendemain, faites la part belle à Essaouira. Rendez hommage à cette cité époustouflante de trésor et d'ambiance, ce petit bijou fantastique auquel nul ne saurait être sensible. Parcourez ses ruelles bleues et blanches, photographiez ses innombrables chats, admirez ses riads, savourez sa cuisine, perdez-vous, rencontrez ses habitants si ouverts et si tranquilles, offrez-vous un saroual léger que vous porterez pour sentir le vent vous traverser le corps et pour adopter le look de la ville-bab, la ville-peace, la ville-bonheur. Un café en terrasse, un tajine dans un riad sombre mais merveilleux au détour d'une ruelle, une galerie d'art, un petit tour vers les canons et par le port et ses centaines de barques pour une séance photo magique. Il y a des choses qui ne s'inventent pas, des charmes inexplicables, des sensations qu'il faut vivre pour comprendre, des endroits qui ne se racontent pas. Allez-y. 


Finissez votre journée dans un petit restaurant au son des musiques gnaouies, cette spécialité qui attire tant de spectateurs pendant le Festival Gnaoua des Musiques du Monde chaque année depuis dix-huit ans. Faites encore une balade nocturne dans la ville, chaque endroit prend un nouveau visage avec les lumières dans la nuit, c'est encore une découverte, encore un nouvel émerveillement. Profitez, profitez à n'en plus pouvoir, emmagasinez un maximum d'Essaouira dans vos oreilles, dans vos yeux, dans vos poumons, car c'est un oxygène qu'on ne trouve guère ailleurs ! Essaouira se vit, de l'intérieur.



Puis, rentrez au Riad passer une bonne nuit, profitez à nouveau de la piscine et des environs, n'hésitez pas à tenter les mille autres activités du coin, quad, balades à cheval, et puis la plage... Essaouira la belle, je t'ai visitée déjà de nombreuses fois, mais je ne me lasserai jamais de toi, je crois. Bon séjour :)



Gawria Aromatisée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire