Le Moine qui vendit sa Ferrari

Les livres sont des cadeaux à portée de main qu'on a souvent trop de mal à déballer. C'est dommage... On préfère passer notre temps à scroller la timeline Facebook ou à zapper entre un reportage sur les serpents de mer et une émission débile plutôt que d'ouvrir un simple bouquin. Pourtant, ça ne demande rien. C'est simple, c'est gratuit, ça ne demande pas de wifi et ça ne consomme pas d'électricité supplémentaire. Et pourtant... et pourtant selon les périodes il faut que je me planifie des plages horaires dans mon emploi du temps pour m'accorder enfin le temps d'ouvrir une page. Allach ? Pourquoi cette réticence, cette flemmardise quand on connaît le plaisir que l'on peut avoir à lire, et les trésors que l'on peut y trouver ?

Cela me ramène au livre que je suis en train de lire, et que d'ailleurs je tarde à finir : Le moine qui vendit sa Ferrari. C'est un conte philosophique, l'histoire de l'épopée d'un homme d'une cinquantaine d'année, avocat millionnaire qui part suite à une crise cardiaque à la rencontre des moines tibétains. Ceux-ci lui enseignent leurs sagesses et leurs mille philosophies de vie, qu'il vient à son tour transmettre à son élève, un jeu avocat en début de carrière. Tout au long du livre, le "moine" explique alors à son apprenti les innombrables techniques des moines tibétains pour être heureux, avoir une vie saine, pure, tournée vers l'essentiel. Il lui démontre comment retrouver la vitalité et l'appétit de la vraie vie, loin du matériel. Il lui donne les clés pour apprendre à contrôler son esprit, véritable recette magique dans la route vers la sérénité. 

Il se peut que je m'aventure pendant plusieurs articles à retranscrire ici certaines de ces techniques enseignées par le moine, parce qu'il s'agit en fait de techniques simples qu'il offre tout simplement au lecteur, et qui paraît-il, suffiront à changer nos vies. Et pourtant, encore une fois, quand tu tiens le livre dans tes mains et que tu lis ces lignes, avec toute la conviction du monde que tu devras absolument les appliquer, tu refermes ces pages et tu les garde en tête...mais pas en actes. Cela viendra...

Les trois techniques dont je vais vous parler aujourd'hui s'appellent Le Coeur de la Rose, le Secret du Lac et la Pensée Opposée. Des techniques millénaires... Avant toute chose il faut savoir ce que dit l'auteur concernant le cerveau : on peut difficilement se débarrasser d'une ancienne habitude par contre on peut facilement en acquérir une nouvelle. Et pour ce faire, notre cerveau a besoin environ de 21 fois consécutives pour intégrer une habitude. Il faut donc pouvoir faire ces exercices pendant au moins 21 jours pour qu'elles deviennent ensuite plus faciles à intégrer au quotidien dans nos vies.

Le Coeur de la Rose
Cette technique a pour objectif de nous apprendre à contrôler notre mental, ceci pour nous maîtriser en toute situation. Prenez idéalement une rose, et à défaut un objet de votre choix. Chaque jour, regardez cette rose fixement pendant 5 minutes. Vous devez forcer votre esprit à se concentrer sur cette rose, son odeur, ses formes, ses couleurs, mais vous ne devez pas laisser votre esprit vagabonder vers autre chose. C'est très important : la concentration. Dès que votre esprit part vers d'autres idées, forcez-vous à le ramener vers le coeur de la rose. Au début c'est plutôt difficile, mais paraît-il qu'au bout d'un moment cela se facilite, et que vous finirez par pouvoir rester une vingtaine de minutes sans détourner votre esprit du coeur de la rose. Je n'ai pas réussi à atteindre ce stade car je ne m'y suis pas encore suffisamment astreinte, mais j'essaie, par moments, cet exercice de concentration de l'esprit sur une seule et même chose.

Le Secret du Lac
Il paraît que le cerveau réagit beaucoup plus fortement à une visualisation précise qu'à une idée vague. Cette technique nous propose de projet nos envies en idées mentales concrètes afin que notre esprit et notre cerveau nous aident à les atteindre. Avec cette technique, rien ne serait impossible... Les moines expliquent qu'ils allaient près d'un lac et qu'ils exprimaient et visualisaient leur rêve : ce qu'ils voulaient devenir, obtenir, etc. Ils s'imaginaient précisément et pendant longtemps le rêve en question. Par exemple, un enfant qui rêvait de devenir médecin se visualisait en blouse blanche, en train d'exercer, etc. Ensuite, son cerveau fait tout pour l'aider à se diriger vers ce rêve concret. L'exercice est donc de prendre le plus souvent possible un temps pour vraiment visualiser ce que l'on souhaite, que ce soit un grand ou un petit rêve, quelque chose que l'on désire vraiment, et de se l'imaginer avec précision. On peut tout aussi bien l'écrire, le dessiner... Mais s'imaginer soi ayant obtenu cette chose est l'essentiel de cet exercice. Par la suite, notre cerveau prendra à chaque situation la décision qui nous emmènera vers ce but. Là aussi, il est trop tôt pour moi de vous faire part des résultats mais le moine défend que cette technique est magique...

La Pensée Opposée
Comme il est difficile voire impossible de s'ôter une pensée ou une habitude négative, la solution est de la contrebalancer par une pensée positive. Les moines expliquent que la source de toute tristesse ou de tout mal-être vient du fait que nos pensées négatives nous enserrent. Autre fait scientifique : chaque jour, 80% des pensées qui nous traversent l'esprit sont les mêmes que la veille. Seulement 20% environ sont nouvelles. C'est pourquoi une idée négative à laquelle on accorde de la place aura toutes les chances de se trouver présente à nouveau le lendemain dans notre esprit, et ainsi de suite. Et c'est à cause de ce basique phénomène de notre cerveau qu'une petite idée négative, ou une simple inquiétude, peut devenir une grosse source d'angoisse ou de mal-être pendant toute une période. La Pensée Opposée consiste à remplacer chaque idée négative qui nous vient en tête par une idée positive. Ainsi, on n'accorde plus d'importance à l'idée négative, et on l'empêche de germer à nouveau le lendemain, car notre cerveau l'associera avec l'idée positive qu'on lui a vite mise derrière. Autrement dit, quand une inquiétude, un stress quelconque vous vient en tête, stoppez tout de suite votre esprit qui va se faire des films ou se répéter le scénario en boucle, et choisissez n'importe quelle belle pensée sur laquelle vous allez focaliser tout votre esprit ! Par exemple, vous êtes au travail et vous recevez un email qui vous énerve ou vous stress, pensez immédiatement aux vacances que vous projetez ou au dîner en amoureux du soir pour chasser la pensée négative par une positive. Même si deux minutes plus tard vous revoyez l'email faites le même exercice. A force, la pensée négative n'aura plus le même impact, et vous traiterez simplement votre email comme une tâche sans lui accorder cette importance qui empoisonne votre esprit. 

Après avoir essayé un petit peu les trois techniques, je crois que la dernière est celle qui m'est le plus difficile. Mais comme rien n'est impossible, et que ces techniques sont des cadeaux, je vais m'y atteler plus sérieusement. Une prochaine fois, j'évoquerai ce que les moines conseillent pour atteindre ses objectifs de façon concrète.

Si nos systèmes et nos sociétés ne cessent de nous éloigner de l'essentiel, ils recèlent aussi d'innombrables trésors qui sont les clés pour nous retrouver. Ouvrons des livres, on ne sait jamais ce que l'on pourra y découvrir...



Gawria Aromatisée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire