De l’Islam et des musulmans

Tout à l’heure je suis partie voir un film sur l’écologie et la remise en question du système régi par les multinationales qui ont tout intérêt à nous éloigner les uns des autres pour faire de nous des humains isolés et prompts à la consommation
C’était passionnant, on commence à être habitués au discours certes, mais chaque fois c’est une nouvelle occasion de se questionner profondément sur ce qu’on fait nous, pour s’inscrire dans ce changement et rester humains avant tout. Ce qui m’a surtout frappée dans ce reportage ce fut la compatibilité parfaite entre les propos du film, tenus par les deux reporters et par les personnes interviewées, notamment des indiens et des indiennes emplis de sagesse, et le message de l’Islam. Tout collait parfaitement et à tous les niveaux de discours : quand une femme parlait de la notion de divin dans la moindre créature terrestre, quand un autre évoquait que la science n’était que des explications de la réalité mais ne remettait en rien en question l’origine et la création de tout ce qui nous entoure, quand un homme parlait de la nécessité de rester humains ensemble, proches les uns des autres, connectés entre nous et avec la nature. Des messages depuis des millénaires enseignés par le Coran et par le Prophète Mohammed (saw).

Cette harmonie de fond entre les idéologies écologiques, humanistes, anti-système, etc. de nos sociétés occidentales qui prennent conscience de ces notions et les croyances des musulmans mais aussi des chrétiens, des bouddhistes, etc. prouve à elle seule l’évidence de ce message. Le fait que finalement, quelque soit la croyance et les convictions spirituelles de ces personnes, leurs prises de conscience les mènent au même endroit, au cœur de valeurs tellement universelles, intrinsèquement bonnes et vraies. Et cela est beau. Des valeurs tellement décrites dans les livres sacrés des religions. Beau constat, l’humain gagne par nature…

Ce film m’a aussi amenée vers ce projet que j’essaie de mettre sur pied depuis maintenant quatre ans, mais dont je n’ai pas encore vraiment posé la première pierre. Je voudrais réaliser un petit film ou une vidéo, je ne connais pas encore le format, pour parler d’Islam. Enfin, pas pour en parler moi, mais plutôt pour faire parler celles et ceux qui m’entourent, que je connais ou que je ne connais pas, ces musulmans de mon Maroc. Pour essayer de comprendre, d’une part, ce qu’est l’Islam pour eux, pour essayer de toujours mieux voir la diversité des façons de percevoir et de ressentir cette foi, qui elle, est partagée. Et puis aussi pour essayer de faire passer le message, à toutes celles et ceux qui ont une image faussée de cette foi, le message selon lequel l’Islam est une solution et non un problème, un cadeau et non une menace, une beauté, une aide, un manuel de vie, et non un drapeau noir. J’aimerais pouvoir retranscrire ce message dans un format qui parle aux gens, pour montrer le vrai visage avec des sourires et du positif. Car je n’en peux plus du discours qui pointe cette religion du doigt, qui la maladise et qui ne la connaît pas, qui mélange tout pour en faire un objet de peur, qui se sert de ses extrêmes pour la diaboliser. Je n’en veux pas aux gens qui croient ce discours car moi-même si je n’étais pas venue ici qui sait ce que j’en aurais vraiment pensé ? J’en veux à ceux qui ont tout intérêt à ce qu’on en ait peur. J’aimerais, à ma toute petite échelle, faire passer ce message, montrer que les foyers où la foi est vraiment là, sans mésinterprétation, sont parmi les plus beaux, et les plus forts. J’ai envie de montrer tout ce que j’apprends et ce que j’observe ici sur l’Islam, j’ai envie de crier sur les toits que les musulmans ne sont pas la parfaite illustration de l’Islam, car ils sont des humains, avec leurs imperfections comme on en a tous, et que juger une religion n’a strictement aucun sens, encore moins en médiatisant et en manipulant des actes au lieu de faire briller de vrais messages.

Il y a tellement de choses que j’ai envie de dire, ou de montrer, du petit enfant qui part à la mosquée avec son papa et en ressort tellement heureux au jeune homme qui parvient à supporter une tragédie grâce à sa foi qui le porte, en passant par la jeune fille voilée qui se bat pour les droits des femmes dans son pays et contre les injustices dans le monde, ou encore ce père de famille qui dégage une sagesse, une sérénité et une paix d’esprit rarement rencontrées. Ce n’est pas moi qui aie des choses à dire, ce sont eux, ces millions d’êtres humains qui partagent cette foi et l’honorent au quotidien. J’ai envie de montrer la distinction entre ce qui est proposé par l’Islam et ce qui est dévié par les traditions, les hommes, les habitudes, les coutumes. Combien de fois ai-je pesté contre ce gap qui fait toute la différence ? Non, la place de la femme en Islam n’a rien de révoltant, oui beaucoup de marocains sont machos, mais ceci est culturel et non musulman. Bien comprendre l’Islam ouvre des portes à mille autres choses que des raccourcis de journalistes en quête de lectorat. J’ai envie de montrer tout ça, que soit un jour rétablie une justice, si minime soit-elle, et que cette religion soit traitée comme toutes les autres, dans le respect de la diversité des croyances et des opinions. Je n'ai rien de plus ou de moins envers aucune religion, j'ai juste celle-là qui me touche car je suis dedans, et je veux lui rendre un petit hommage à travers les femmes et les hommes qui l'illustrent à merveille et chaque jour m'émerveillent.


Je réaliserai ce projet dont j’ai déjà les fondations, quelques images en tête et une partie du script. Un jour inchallah, je publierai ce film sur cette même page.

Gawria Aromatisée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire