Partez donc flâner aux Habbous


Si le cœur vous en dit, si l'humeur vous sourit, si vos yeux ont envie, faites un saut, allez-y. Ce royaume enchanteur, niché au cœur du Royaume, dans notre belle cité blanche, saura vous surprendre. Bordée par le Palais Royal d'un côté et l'incontournable Derb Sultan, ancien quartier du Sultan comme son nom l'indique, les Habbous sont mon petit coup de cœur indétrônable, mon amour de quartier, mon joli paysage, mes pavés d'échappées au milieu de notre métropole, mon bol d'air aussi pur qu'un voyage dans le temps, mon petit paradis bidawi...

Si le cœur vous en dit, en ce samedi, en ce dimanche, laissez vos appartements le temps d'une flânerie. Si le cœur vous en dit, prenez un peu de temps, et venez découvrir la beauté des Habbous. Commencez le matin, pour un ftour beldi, un œuf dur, un verre de thé, un Danone et un café, quelques msmen toutes emmiellées, asseyez-vous sous ces grands arbres sur la terrasse du café, en face du Tribunal, et profitez. Savourez cette candeur qui règne dans ce quartier, admirez cette tranquille lenteur qui semble s'éterniser. Profitez des odeurs qui vont vous enivrer, faites le plein du bonheur, qui va vous pénétrer. Les Habbous ont au cœur, un très joli secret, ils sont à la hauteur, des lieux les plus prisés.

Votre ventre rassasié, prenez vos petites jambes, et remontez l'allée, jusqu'au Palais. Si vous n'en verrez pas grand chose, vous pourrez vous arrêter, dans les multiples petites librairies alignées. Redescendez par la petite ruelle qui vous mènera aux échoppes, pleines de souvenirs, pleines de cadeaux, pleines de rêves. Ces carrefours de l'artisanat marocains sont une inépuisable source de décoration pour nos chez-nous. Notre appartement en est rempli, et j'en suis presque au stade de prévoir un budget mensuel spécial Habbous tant je trouve toujours un objet à y acheter. Des tables de chevet adorables aux petites boîtes roses en tadelakt en passant par un abat-jour en peau de chèvre, les Habbous sont un émerveillement infini d'objets d'art et d'artisanat absolument irrésistibles.

Faites un tour à la pâtisserie Bennis, pour découvrir leurs merveilleuses pâtisseries. Mais si vous êtes un vrai, vous préférerez celle de Moulay Youssef, située à gauche juste après le pont du chemin de fer, là où démarre Derb Sultan. Leurs pastilla sont sans doute les meilleures de tout Casa. 

Admirez quelques minutes la place de la mosquée Moulay Youssef, là où les tableaux d'art côtoient les paravents en fer forgé, là où un petit parc avec de jolis arbres confère un charme inimitable au lieu. Remontez l'allée vers Derb Sultan, et perdez-vous dans les ruelles jaunes et blanches des Habbous. Derrière chaque porte, un riad abrite une famille, ou plusieurs, et leur hospitalité n'a d'égales que leur gentillesse. Ce dédale de ruelles vous mènera à la rencontre d'un hammam, d'un très vieux barbier ou encore d'une boutique de bijoux en argent. Savourez, ces flâneries n'ont pas de prix... En revenant sur l'allée qui monte vers le pont du chemin de fer, sur votre droite, ne ratez pas le marché aux olives : un paradis de l'olive et du citron confit, où dès le premier pied posé votre cœur est emballé : vous ne partirez pas les mains vides. Faites-y aussi le plein de miel et d'eau de rose, d'épices et de savons naturels, le marché des merveilles recèle de tout ce que vous voudrez.

Entrez dans la Kissariat des Habbous, entre dans la ruelle qui descend du Palais et celle qui longe l'allée des arcades, venant du boulevard Mohammed VI. Achetez-y des babouches, il y a tellement de couleurs, tellement de motifs, vous ne pouvez pas les rater. Prenez aussi un gandoura, un peu légère, un peu colorée, une qui saura vous accompagner chez vous les jours d'été. Juste à la sortie de la kissaria, côté rue du Palais Royal, se cache une petite boutique, particulièrement magique : on y trouve tout, c'est si bien présenté, et tellement attirant, j'y ai acheté tellement d'objets que le gérant va devoir me créer une carte de fidélité rien que pour moi ! Ses étagères sont de la pure provocation avec leurs rangées de poterie en tadelakt lissé, de petits bols aux mille couleurs, de tissus, de rideaux, de meubles en bois taillés à la berbère, mon regard se perd et mon porte-monnaie se meurt quand je mets un pied dans cette antre du bonheur...

Les Habbous, c'est aussi ce petit restaurant, Zaina, certes un peu cher, certes un peu touristique, mais un petit jus d'orange un soir d'été autour de ses jolies tables de zellige, ça se savoure avec plaisir :)

Les Habbous, c'est aussi la grande allée d'arcades qui vient du boulevard Mohammed VI, avec ses minuscules boutiques en hauteur qui se ferment comment une petite fenêtre derrière ses volets, et leurs stocks de khôl naturel, de savons d'ambre ou de parfums d'orangers. Les Habbous, c'est aussi ces places cachées, tantôt qui regorgent de jolis tableaux, tantôt d'un véritable marché de tapis plus somptueux les uns que les autres. Et enfin, il y a le long de la rue qui monte à Derb Sultan, toutes sortes d'ensemble à thé, de plateaux, de djellabas traditionnelles pour les hommes, et en haut, tout en haut, une petite mahlaba avec des jus de fruits et des panachés à tomber. 

Si le cœur vous en dit, poursuivez votre chemin jusqu'à Derb Sultane, mais pour l'instant je m'arrête ici, je dois partir faire un tour aux Habbous :)




Gawria Aromatisée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire