J'aime le rap marocain

J'aime le rap marocain. N'en déplaise à toutes les mauvaises langues qui dénigrent ou à tous les puristes qui ne jurent que par le rap US, j'adOre le rap marocain.

Ok, il y a sûrement une petite part de subjectivité, moroccan-addict que je suis :)
J'aime le rap marocain car je le trouve frais, jeune, engagé, positif.
Je le trouve au croisement du rap US avec le rap français. Et je suis totalement fan des deux. Le mix est donc juste sublime. 
Je trouve que la darija est juste parfaite pour les flows du rap. Elle colle parfaitement, elle emporte profondément, encore plus que du français, bien plus que du français ou de l'anglais. Taillée sur mesure.
Musicalement, j'adore. Les voix, je les trouve tellement justes, tellement présentes, tellement emplies de profondeur.
J'aime ces jeunes qui se bougent pour leur musique.
Je suis fan des textes qui parlent de tout, de rien, qui tantôt revendiquent, tantôt expriment ou décrivent, tantôt sont là pour rire ou pour alléger, ou tout simplement pour partager.
J'aime le rap marocain qui parle du Raja comme des caryanes, des béhèmes du CIL à l'identité marocaine.
J'aime les initiatives des rappeurs marocains qui se mélangent pour faire rire, pour faire pleurer, pour faire agir. De parodies en collectifs de rappeurs, ils m'émeuvent, à l'image de ce morceau produit par Hit Radio qui incite les jeunes à aller voter : https://www.youtube.com/watch?v=eOlCituaXFA



Ce que j'aime par dessus-tout, c'est la force de ses rimes, et ce son si lourd qui tombe sous des paroles fermes, ces mélodies incomparables, son accent dur et ses audaces.
J'aime sa diversité, ses jeunes qui s'essaient dans tous les coins du royaume, qui défendent leur quartier ou leur équipe de foot.
Et ce rap qui dénonce, les conditions de vie, le manque d'horizons, les échecs, les cercles de l'échec. 
J'aime les mélodies, les refrains, les airs qui squattent nos têtes.
Et cette envie irrépressible de monter le son dès qu'on entend quelques effluves de rap marocain à la radio...
J'aime le rap marocain, sa rage, sa force, ses couleurs, sa fraîcheur, ses promesses. Le rap marocain ne s'écoute pas en fond musical, il s'écoute en mode casque ou dans la voiture, les watts à fond. Pour profiter de la forme, comme du fond.

Pour le plaisir, ce morceau de H-Kayne typiquement extra, ou encore le fameux Rissala de Muslim.



Gawria Aromatisée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire