Tricotélé # Vieuxcouplisme - Acte 2

Cette fois, c'était tricot-télé. On est monté d'un grade dans le mimétisme tradi-rigide des genres. Moi en train de tricoter, Rajli en train de regarder un reportage Arte sur la 2ème guerre mondiale. Heureusement, le ridicule ne tue pas. Parce qu'on a fait fort.

C'était hier soir. Moi qui ai toujours été une dynamique anti-plan plan, là j'avoue que ça m'a quand même fait un sacré saut dans le clichéisme vieuxcouplien. La bonne nouvelle ? Ce n'était pas si terrible, j'en suis sortie vivante, et même mieux : j'ai aimé ! Et puis le tricot c'est tendance ! Blogs de nanas, après-midis créatifs, c'est à la mode, même au Maroc.

J'ai décidé d'apprendre à tricoter il y a une semaine environ. Samedi dernier je suis partie acheter des aiguilles et de la laine (et un crochet, car il était à 25dh et juste à côté des aiguilles, et même si je ne savais pas trop à quoi ça servait je me suis dit "prends-le-on-sait-jamais-s'il-te-manque-tu-t'en-voudras !" Alors j'ai un crochet. C'est cool. Tout ce que je sais c'est qu'il est noir et qu'il fait 2.5 - c'est écrit dessus.-). Donc après des années pendant lesquelles ma chère Granny a tenté de me convertir en vain aux délices de cette activité grand-mèrale, avec pour tout résultat moi en train de planter les aiguilles inlassablement à travers les pelotes de laines (j'adorais faire ça !), j'ai décidé de m'y mettre. À mon âge, j'ai encore pas mal de temps devant moi. Le seul hic, c'est que si je tricote à 25ans, qu'est-ce que je pourrai bien faire quand j'en aurai 80 ? La fête, peut-être :) Voilà. Seule, avec mes aiguilles, ma pelote et une vidéo Youtube. Bah, c'était très sympa !

J'ai bien galéré au début pour comprendre comment faire une maille, puis quand il a fallu passer à 2 aiguilles j'ai failli pleurer ! Mais j'ai respiré un bon coup, fait et refait, maté 34 vidéos différentes de cours de tricot (merci notamment à millemailles et pratiqueTV) et même Rajli m'a aidé à décrypter cette barbare activité ! On était mignons tous les deux moi en train de contorsionner mes doigts et mes aiguilles, et lui à cliquer sur pause, reprendre, pause... Mais j'ai tenu bon (et lui, 5minutes), quand j'en avais marre je partais faire autre chose, puis j'y revenais, l'esprit plus clair, et m'y attelais à nouveau (parfois, pendant quelques secondes, je m'extirpais du moment présent pour me regarder d'en haut, comme dans les films, et je me voyais, moi, en train de regarder une vidéo de tricot avec une pelote de laine sur les cuisses ; ça me laissait sans voix). J'ai réussi à tricoter 2 rangées de maille, puis les aiguilles ça glisse alors tout s'est échappé. Rebelote, pelote.

23h, nuit noire, on est couchés mais je n'arrive pas à dormir. J'allume la lampe torche de mon téléphone et je reprends mon apprentissage de tricot ! J'ai tricoté 3 rangées, mais en mode nocturne, et résultat ce n'était pas si mal ! En tous cas, je rêve de pouvoir me fabriquer des écharpes, des bonnets, et des tas de trucs... un jour, peut-être. Si je ne me suis pas lancée dans autre chose d'ici là !

Gawria Aromatisée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire